Partager les savoirs pour un avenir solidaire

Mission en Guinée

« Renforcement des compétences linguistiques et pédagogiques des enseignants pour une amélioration de la qualité de l’enseignement en primaire »

Tout un programme, pour lequel nous disposons de 18 jours (du 19/11 au 6/12/2021) à Kankalabé, situé à environ 400 km (plus de 13 heures de route et de piste chaotique) de Conakry.

      La sonnerie de l'école           

La sonnerie de l’école

Heureusement, depuis des mois, nos partenaires guinéens nous envoient des vidéos tournées dans les classes, et nos échanges en visio-conférences ont permis d’analyser finement des pratiques pédagogiques et de déterminer ensemble le programme de la mission et les principaux axes de la formation : l’enseignement de la langue française, une approche concrète des mathématiques, une méthodologie pour l’éducation civique et morale à partir des programmes scolaires guinéens.

Des thématiques à travers lesquelles seront abordées des orientations pédagogiques transversales et des questions essentielles, notamment :

  • le statut de l’erreur en tant qu’étape utile dans la construction des apprentissages 
  • le développement de la notion d’élève-chercheur
  • l’implication de la langue locale, le pulaar, dans les apprentissages linguistiques
  • l’importance de l’accès au sens dans toute activité de lecture et la découverte du plaisir que celle-ci peut procurer
  • la nécessité de donner, par une approche sensorielle et manipulatoire, une  signification concrète aux notions et aux concepts 
  • l’égalité femmes/hommes et l’acceptation des différences, individuelles et culturelles
  • la liberté de conscience et ses enjeux dans un pays laïque
  • l’importance du débat, du droit au doute et du développement de l’esprit critique.

Sur place, grâce à l’alternance des visites de classes (une soixantaine) et des journées de formation (regroupant 30 enseignants « référents »), nous ajustons les contenus de formation aux réalités des 21 écoles de la sous-préfecture de Kankalabé.

L’accueil que les enseignants réservent à chacune de ces actions, ainsi qu’aux propositions et conseils pédagogiques prodigués, est tout à fait remarquable. Des échanges très intéressants nous font par ailleurs découvrir des aspects fondamentaux du fonctionnement de la société guinéenne.

Lors de nos visites dans les écoles, les représentants des communautés honorent notre action par un accueil à la fois chaleureux et convivial, parfois même solennel et émouvant.

Grâce à l’assiduité et à l’enthousiasme des enseignants qui y participent, les formations se déroulent à merveille, dans un climat de travail fort agréable. Tous sont disposés, très spontanément, à mettre en œuvre les innovations proposées et à assumer pleinement leur rôle de « référent » en partageant avec leurs collègues les contenus de formation.

           

Notre mission (qui fait suite à celle de février-mars 2020, coordonnée par Guy Berthou) est la 2ème d’une série de 6 au total (prévues jusqu’en 2023), financées par l’AKGN (Association Kankalabé Guinée Nancy), qui intervient depuis plus de 30 ans dans divers secteurs pour le développement de Kankalabé, et a sollicité le GREF, à la demande des enseignants et de leur hiérarchie, pour intervenir dans le domaine pédagogique.

Au cours des formations à venir, le GREF veillera à répondre au mieux aux attentes des acteurs locaux, qui concernent surtout un élargissement (parfois un approfondissement) des thématiques pédagogiques vers divers domaines disciplinaires (EPS, Histoire, géographie, science, calcul, problèmes mathématiques, expression écrite, grammaire, lecture, poésie, etc.) et transversaux (classes multigrades, évaluation).

La Direction Préfectorale de l’Education de Dalaba exprime à plusieurs reprises le souhait que le GREF étende son action à d’autres sous-préfectures de son territoire.

Cette proposition encourageante devrait permettre un élargissement futur de nos actions en Guinée.

Merci à Monsieur SALL, l’inspecteur, qui a minutieusement organisé notre mission et a participé efficacement à toutes nos actions.

Merci à Guy BERTHOU (Bretagne), coordonnateur du projet, et à Bernard BLOCHS (Grand Est) pour l’excellente entente qui a régné au sein de notre petite équipe tout au long de cette mission.

Guy et Monsieur Sall          

Guy Berthou et Monsieur Sall

 

      Pierre HESS (Grenoble)

 

 

%d blogueurs aiment cette page :