GREF – Groupement des Educateurs sans Frontières Partager les savoirs pour un avenir solidaire

Le GREF à Madagascar

Amélioration de l’enseignement des sciences à Madagascar : des motivations grandissantes.

Deuxième mission EDUCMAD PLUS À Antananarivo.
Il s’agit pour le GREF de convenir avec les partenaires malgaches d’un dispositif de formation expérimental pour améliorer l’enseignement des sciencesLa première semaine, qui suivait le week-end pascal, avait pour objectifs de rencontrer les formateurs et d’intégrer leurs attentes, leurs contraintes, leurs propositions
Les 9 formateurs qui ont participé à cette session sont arrivés la veille pour la plupart. Certains ont fait plus d’une journée de taxi brousse, d’autres ont été prévenus deux jours auparavant…
La vie d’enseignant n’est pas facile ici.

Leur perfectionnement pédagogie n’est il pas un luxe en regard des faibles moyens dont ils disposent pour enseigner ?
Ils font face généralement à 60 élèves minimum, dans une classe sombre, avec pour seul outil un tableau noir ou plutôt gris défraichi par le temps
A notre grande et heureuse surprise, nous avons trouvé des formateurs très motivés, communicatifs et impliqués.
L’explication se trouve peut-être dans cette passion de l’éducation qui les réunit, certainement aussi dans cette atmosphère studieuse qui règne dans les écoles.

Les lycées que nous avons visité la deuxième semaine se trouvent au milieu de marchés agités ou cernés de chemins défoncés envahis de bruit, d’insécurité et d’insalubrité.
Derrière leurs lourds portails de fer se dresse un monde ritualisé : l’uniforme des élèves, la discipline, le calme, tout y est bien tenu.
Bien sur il y a le poids de la bureaucratie, de la hiérarchie et un culte de l’enseignement magistral. Mais il y a aussi un vrai partage, de valeurs et de responsabilité qui descendent jusqu’aux élèves pour le bon fonctionnement de l’école, et d’espérances pour accéder à une vie meilleure par les chemins de l’école

La vie d’enseignants est donc bien précaire ici, mais bien des professeurs chez nous rêveraient de travailler dans des ambiances aussi laborieuses.

Dominique Thomas



 
Géopolitique
Tout sur Madagascar.
%d blogueurs aiment cette page :