Partager les savoirs pour un avenir solidaire

LE FONDATEUR DU GREF N’EST PLUS

Gabriel, « Gaby » COHN-BENDIT est décédé à Toulouse vendredi 17 décembre à l’âge de 85 ans.

C’est lui qui, à l’issue d’une année d’enseignement au Lycée de Ouagadougou (Burkina Faso) a créé en France en1990, avec une douzaine de militants éducatifs, le GREF (Groupement des Retraités Éducateurs sans Frontières) dans le but de développer , « . . . dans un esprit de solidarité, de partenariat et d’échange. . . », une contribution bénévole aux relations professionnelles et internationales pour « ouvrir les systèmes éducatifs ».

Son engagement militant, sa culture pédagogique, son entrain et son inépuisable imagination sont, alors qu’il était secrétaire général jusqu’à 1996, à l’origine de l’essor rapide et spectaculaire du GREF dont les adhérents ont répondu aux demandes d’une soixantaine de pays et continuent de nos jours malgré la pandémie à contribuer à la solidarité internationale éducative.

Mais pour Gaby, le GREF n’a été qu’un épisode dans une vie de militantisme et d’initiatives pour des systèmes éducatifs alternatifs et la solidarité internationale, en particulier :

– Il avait été en 1982 fondateur à Saint Nazaire du premier « lycée expérimental » autogéré, qui est resté en activité après les six ans où il y a été enseignant.

– Après le GREF, Gaby a créé le REPTA (Réseau Éducation Pour Tous en Afrique), dont l’originalité est de rassembler des acteurs les plus divers (associations, entreprises, fondations, pouvoirs publics) afin d’imaginer et mettre en action des stratégies éducatives innovantes à l’intention des exclus des systèmes scolaires.

Le président du GREF et les administratrices et administrateurs

Voir aussi le mot du président du GREF

%d blogueurs aiment cette page :