GREF – Groupement des Educateurs sans Frontières Partager les savoirs pour un avenir solidaire

Stage plurilinguisme en ouverture des journées nationales du GREF

Les journées nationales du GREF se sont déroulées du 17 au 22 juin au Barcares, précédées d’un stage sur le plurilinguisme .

Ce stage de deux jours a regroupé 40 membres du GREF autour d’un sujet d’intérêt collectif

Parce qu’au GREF, dès nos premières missions dans un pays où la langue de scolarisation est le français, alors que la langue maternelle est autre, nous nous posons des questions

éthiques : si notre première identité, la base de notre culture, est notre langue maternelle, comment penser la mettre au vestiaire ? (comme cela s’est d’ailleurs passé il y a une centaine d’années en France , en Bretagne ou en Alsace)

en lien avec notre connaissance actuelle du cerveau : apprendre une seconde langue très tôt : une chance, compte tenu de la plasticité de fonctionnement intellectuel des jeunes enfants ? Si oui à quelles conditions ? Un obstacle ? Et pour quelle proportion d’enfants abandonnant le cursus faute de compréhension de la langue de l’école ?

historiques, géographiques, politiques : Quels Etats se sont attelés à la tâche ? Depuis quand ? Avec quelles stratégies et quels dispositifs ? Avec quels choix de langues et pour quels motifs ?

didactiques : Quelles démarches d’apprentissage mettre en œuvre en langue maternelle, en français, pour que ces langues se renforcent mutuellement au lieu de se faire obstacle ?

Ce sont ces questions que notre formateur, Bruno Maurer, professeur en sciences du langage à l’Université de Montpellier, et co-concepteur d’ELAN (Ecoles et Langues Nationales en Afrique), nous a permis d’étudier. Deux journées d’une rare densité et d’une vraie clarté, en particulier sur les démarches « interlangues », journées que le groupe a été unanime à apprécier.


 

 
Claire Griess et Christine Rochmann

%d blogueurs aiment cette page :