GREF – Groupement des Educateurs sans Frontières Partager les savoirs pour un avenir solidaire

Le projet « Petite Enfance » du Bénin : une évolution forcée

Contraint par les mesures de restriction de déplacements dues à la situation sanitaire, le projet « PE Bénin » est en train de rechercher un nouveau mode de fonctionnement. Les deux missions de novembre-décembre 2019 et février-mars 2020 ont permis d’amorcer une collaboration fructueuse avec les Inspecteurs et les Conseillers Pédagogiques béninois chargés de la formation continue des animateurs et animatrices des écoles maternelles.

Mis en place en 2019 en réponse à une demande de la DEM (Direction de l’Enseignement Maternel du Bénin), en collaboration avec l’INFRE (Institut National de Formation et de Recherche en Education), ce projet visait au renforcement des compétences des enseignants des écoles maternelles du département de l’Ouémé. La demande initiale portait sur mise en place dans les écoles d’activités ludiques favorisant les apprentissages. De façon résumée il s’agissait de former « des enseignants créatifs pour avoir des élèves actifs.

La pratique des jeux dans les écoles maternelles du Bénin est freinée par de nombreux obstacles : manque de formation des enseignants, effectifs parfois importants, manque de matériel… Le projet a donc pour objectifs de réorienter les pratiques pédagogiques et de concevoir des activités ludiques mobilisant un matériel disponible sur place et facilement accessible : bouchons, bois, tissus, objets de récupération divers…

Compte tenu de l’évolution de la pandémie, et avec l’accord de l’INFRE et de la DEM, l’équipe chargée du projet a cherché une possibilité de poursuivre à distance le travail entamé.

Suite à une concertation avec les cadres béninois impliqués dans le projet, un processus de travail à distance se met actuellement en place, à l’aide des outils numériques disponibles.

Peut-être peut-on dire qu’il s’agit là pour les membres du GREF de se montrer eux aussi « créatifs ».

Ces nouvelles modalités de travail ne remettent pas en question le principe des interventions directes dans le pays qui constitue une spécificité du GREF et qui garantit une meilleure adaptation des formations mises en œuvre aux particularités locales. Néanmoins ce mode de fonctionnement pourrait constituer, dans l’avenir, un outil pertinent pour assurer la continuité du travail effectué entre deux missions sur le terrain.

DD

%d blogueurs aiment cette page :