Le GREF en Moldavie

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’automne est propice aux fêtes dominicales et aux rencontres en Moldavie : entre la fête du vin, celles de la capitale, Chisinau, et celles des villes de province, ce petit pays n’en finit pas de célébrer « l’automne d’or ».

Entrée du lycée Asachi de Chisinau
En route vers le lycée Alexandri de Calarași

Mais cela n’empêche pas les adultes de travailler et les enfants de se rendre à l’école ! Cette année encore, le GREF, Groupement des Educateurs sans Frontières, est présent pour accompagner les professeurs dans les établissements scolaires du pays.

Actuellement, 6 de ses membres bénévoles sont sur place pour un mois et demi, dans le cadre de trois missions d’appui aux professeurs de français et de promotion de la francophonie. Ces missions sont le fruit d’une coopération décentralisée entre 3 régions de Moldavie : la plus ancienne relie Calarași et Villefranche/Saône, 2 autres concernent Ungheni et Andrézieux-Bouthéon, et une autre Nisporeni et la région roannaise.

Collège Eminescu à Ungheni
Elève de primaire à Nisporeni

Un 4ème projet vient de terminer sa 2ème session : en lien avec l’Ambassade de France et l’Alliance française en Moldavie, il s’adresse aux professeurs de sciences des classes bilingues désireux de perfectionner leur enseignement en français.

Cours de biologie (bilingue) au lycée Asachi de Chisinau

Enfin, une représentante du GREF est intervenue lors du 3ème forum de la coopération décentralisée et du développement territorial, organisé par l’Ambassade de France en partenariat avec les autorités locales, l’AUF et l’ALFR : elle a présenté le bilan du projet en cours entre les régions de Nisporeni et de Roanne. C’est le 5ème projet du GREF, consacré au développement local par le tourisme rural et solidaire, dont la réussite a été marquée cet été par un premier voyage touristique très apprécié des participants français ainsi que par la venue d’une troupe de danseurs moldaves qui s’est produite pendant une semaine dans la région roannaise et dont le succès devrait déclencher d’autres échanges.

Forum 2018 : présentation du projet à Nisporeni

Ces échanges sont à chaque fois l’occasion de belles rencontres et de découvertes mutuelles: les professeurs, des femmes pour la plupart, qui n’ont pas souvent la possibilité de venir se former en France, apprécient ces contacts avec des collègues porteurs de nouvelles fraîches et de documents authentiques en langue française.

Cette présence du GREF les conforte également dans le choix de leur métier, et leur donne l’occasion d’agir en faveur du développement de leur pays, ce qui correspond à la devise du GREF : « Partager les savoirs pour un avenir solidaire ».

Martine Maraval, responsable-pays Moldavie
29 octobre 2018

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.