Le GREF et le droit à l’éducation

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Le GREF et le droit à l’éducation lors de la journée mondiale du refus de la misère organisée à Tours le 17 octobre 2018

Cette année, la journée mondiale du refus de la misère se focalisait à Tours sur les droits de l’homme. Une douzaine d’associations étaient présentes sur la place de la Liberté. L’un des objectifs consistait à mettre en avant la perception des droits humains qu’avaient les habitants du quartier du Sanitas à Tours.
Il y avait par exemple un café des mots, qui consistait à collecter les opinions des passants et les rapporter sur des feuillets à suspendre sur des guirlandes multicolores.

Un arbre à mots se parait de vœux formulés sur les droits de l’homme…

Le GREF pour sa part se cantonnait sur les droits à l’éducation.

Deux jeux, combat pour l’école et sur les chemins des droits de l’enfant, ainsi qu’un débat mouvant ponctuel sur le thème « Pas forcément besoin d’école, il suffit d’apprendre un métier » servaient de catalyseur pour faciliter cette expression

Tous ces échanges ont fait ressortir que l’école doit être un lieu de socialisation, d’apprentissage, d’acquisition de connaissances, de citoyenneté, de développement personnel.

Mais l’émotion, la passion, l’application qui portait ces témoignages révélaient surtout le désir des habitants d’être reconnus dans leurs parcours, leurs histoires de vie souvent difficile.

Le droit de cité commence par le droit d’être cité. C’est peut-être là que se tient le sens, la valeur, la fierté de cette journée

Dominique Thomas

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.