GREF - Groupement des Educateurs sans Frontières


Partager les savoirs pour un avenir solidaire

Retour d’une mission en Tunisie

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Fin d’une mission en Tunisie qui se termine dans l’enthousiasme

Il s’agit de la mission commencée en 2014 dans les écoles privées de la Prélature : « mission de renforcement des capacités des enseignants de français » avec pour partenaire l’IFT : l’Institut Français de Tunisie.

Les écoles dites de la Prélature sont des écoles à but non lucratif qui sont tenues par des congrégations religieuses où quasi tous les enfants et tous les enseignants sont musulmans. Si des congrégations dirigent ces écoles (il y en a 9 dans toute la Tunisie, soit environ 6000 à 7000 élèves), elles se sont engagées à rester complètement neutres : aucune manifestation religieuse, pas d’enseignement religieux quel qu’il soit … ces écoles dispensent le programme scolaire des écoles étatiques. Ce sont les Inspecteurs des écoles étatiques qui les suivent.

Depuis 2014 nous avons gravi 3 marches importantes :

– la première a consisté à assurer le suivi et l’accompagnement des enseignants de français du CP (grande section maternelle) à la 6ème année de l’école de base, d’abord dans 3 écoles puis progressivement dans toutes les écoles, sauf une car située à la frontière avec l’Algérie. Avant de généraliser nos interventions dans l’ensemble des écoles nous avions à faire les preuves que nous pouvions apporter le changement attendu dans l’amélioration de la qualité de l’enseignement du français.
Des progrès importants ont été assez rapidement observés :
 tant en linguistique du fait de la coopération avec l’IFT qui propose des formations à la perfection de la langue française et a financé des stages, en France, pour les enseignants,
 qu’en pédagogie.
Nous avons en quelque sorte rempli un rôle de conseiller pédagogique, en apportant des conseils et en organisant des formations.

– La 2ème marche a consisté à repérer des enseignants compétents

 susceptibles de nous remplacer. Ces Enseignants appelés aussi Référents ont alors en co – formation avec nous, assuré le suivi des Enseignants de leur école. Ils ont aussi pris l’initiative d’organiser des formations dans leur école avec ou sans nous.

– La 3ème marche a consisté, en 2018, à poursuivre le renforcement des capacités des Référents en créant une dynamique d’équipe. Nous avons donc décloisonné le travail des Référents, en organisant une Formation de Formateurs. Cette formation très exigeante nous a permis de circuler, ensemble, dans 7 écoles pour observer, analyser, s’auto-former et reconstruire collectivement. Ce fut alors des moments très intenses malgré la surcharge de travail imposé aux Référents qui ont compris toute la richesse du travail d’équipe. Par la confrontation, la mutualisation des moyens et des ressources, il s’est produit comme un dépassement de soi où chacun a pu trouver sa place. Nous avons de plus construit des documents de capitalisation.

Conclusion : Le projet est donc clos aujourd’hui. Rien n’est cependant complètement gagné, mais nous estimons que les écoles de la Prélature n’ont plus besoin de nous qui avons joué essentiellement un rôle de catalyseur.
Aux Responsables institutionnels des écoles de la Prélature de donner à ses Référents particulièrement dévoués et qui ne ménagent pas leur peine, les moyens de bien fonctionner. Nous laissons derrière nous, des personnes compétentes et des traces écrites du travail fourni..

Certes nous nous étions attachés à eux tous et sur le plan humain il n’est pas toujours facile de s’en aller.

Christine Delacôte
Coordonnatrice du projet écoles de base en Tunisie

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
GREF - GRoupement des Educateurs sans frontières © 2016 Frontier Theme
%d blogueurs aiment cette page :