GTC Développement local – Présentation

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le GTC Développement local

Géopolitique et éducation, Enfance vulnérable, Volontariat, Genre.

 

Lier la question Géopolitique et nos interventions dans une région où les équipes du GREF sont de moins en moins présentes.
 
Que faire ?
Ce groupe de travail est composé des GTC Développement local, Volontariat, Genre, Alternatives éducatives et enfance vulnérable et Géopolitique Amérique Latine et Sahel ; Qu’est-ce que le développement local ? Quels sont les enjeux du DL pour l’Afrique de l’Ouest ? Quels sont les enjeux pour le Gref en matière d’éducation et de formation ?

 
Voir le document
Jeunesses sahéliennes : dynamiques d’exclusion, moyens d’insertion
http://www.afd.fr/webdav/site/afd/shared/Notes%20techniques/15-notes-techniques.pdf

 
RÉSUMÉ. Région marquée par une croissance démographique avoisinant les 3% par an, le Sahel se distingue par la jeunesse de sa population. La caractérisent aussi la montée de l’insécurité, notamment sous l’effet de groupes terroristes installés dans la zone, et le désœuvrement des jeunes, dont une proportion très importante selon les territoires serait hors de l’emploi et de la formation. Dans ce contexte, l’insertion des jeunes, leur contribution à un développement économique et sociale durable, est une priorité de premier ordre pour les gouvernements des pays concernés. Elle est aussi devenue un enjeu de sécurité majeur pour ces Etats et leurs partenaires techniques et financiers, confrontés à l’internationalisation des activités des groupes terroristes transnationaux, qui ont fait du Sahel une de leur région d’implantation, et de la jeunesse un vivier de recrutement.

Cette publication dresse un état des lieux de la recherche sur la situation de la jeunesse au Sahel, ou plutôt « des jeunesses », et explore les réponses opérationnelles développés par les Etats, ainsi que leurs partenaires techniques et financiers, dans une perspective opérationnelle. Elle articule une analyse des dynamiques qui conduisent au sentiment d’exclusion (sociale, économique, professionnelle, politique, religieuse) auquel est confronté une grande partie de la jeunesse contemporaine ; à la recension d’interventions de développement apportant des réponses à ces problématiques. Ce faisant, c’est la définition de la notion « d’insertion de la jeunesse » qui est interrogée, au travers de travaux de recherches, ou d’actions de terrain, reconnaissant son caractère multidimensionnel et la nécessité de réponses intégrées. Les orientations proposées dans une dernière partie pourront contribuer à cette réflexion, et à l’élaboration d’une gamme de projets répondant à l’urgence de la situation du Sahel. Elles appellent à mieux prendre en compte les besoins d’une génération de jeunes, plus éduqués que jamais, qui aspirent à s’émanciper des ordres sociaux et familiaux traditionnels, remettant en question les modes de transmission des savoirs, les choix d’orientation professionnelle ou de résidence, les pratiques religieuses et politiques.
Extrait de réponse à un appel d’offre de la coopération norvégienne. L’objectif principal est d’apporter une réponse efficace en vue d’accroitre l’accès à l’éducaion et de renforcer le maintien et l’achèvement scolaire, tout au long du cycle de l’éducation de base. Il envisage directement l’accompagnement des jeunes exclus, marginalisés et/ou défavorisés des pays concernés, dans l’acquisition des compétences de base utiles à leur insertion dans la vie adulte au moyen d’innovations testées et éprouvées.

 
Si le projet se met en œuvre à l’échelle nationale et locale, une mise en commun de projets et des acteurs, sera assurée au niveau régional (dimension multipays et transnational) en vue
(i) d’optimiser les impacts des différents composantes par une meilleure couverture des besoins
(ii) de renforcer les dynamiques transformationnelles par les échanges et formations entre pairs
(iii) de valoriser, de façon synergique, le capital d’expertise des partenaires
(iv) de permettre la réalisation d’économies d’échelle pour des activités mutualisées ou communes à l’intérieur comme à l’extérieur du pays avec les deux autres pays.

 
Les axes traités par le projet sont :
i) mobilisation des acteurs parents et de la communauté éducative et contrat de performance qualité (structuration des acteurs, planification et plans d’action ou projets d’école..);
ii) formation continue des enseignants et des métiers d’encadrement de l’éducation (instances de gouvernance éducative ; espace de formation inter actifs ; appuis aux Ecoles Normales d’Instituteurs) ;
iii) appuis ciblés et échanges sur des thèmes transversaux (genre et éducation des filles, citoyenneté, vivre ensemble, éducation à la paix, respect et gestion durable de l’environnement).

(Aide &Action Afrique, GREF et d’autres ONG formant consortium).

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.