Adresse : 6 rue Truillot - 94 200 Ivry sur Seine
Téléphone : +33 1 75 64 15 09
Courriel : contact@gref.asso.fr
Recherches
 Aide
Par mots clé    Aide

GIF - 53.7 ko
GIF - 65.8 ko
GIF - 66.5 ko
GIF - 43.9 ko
GIF - 66.7 ko
GIF - 75.7 ko
GIF - 68.4 ko
GIF - 62.4 ko
GIF - 70.9 ko
GIF - 74.2 ko
GIF - 44.5 ko
GIF - 80.2 ko
GIF - 69.1 ko
GIF - 54.7 ko


Solidarité et Citoyenneté  
Mots clé : Reflexion  

11 janvier 2005

Afrique : ou comment l’école peut devenir le creuset de la démocratie

Lorsque débarquent dans un pays africain ces retraités enseignants en mission du GREF, les interrogations ne manquent pas. Pourquoi quittent-ils le confort de la retraite et des sociétés de consommation pour affronter les contraintes de pays pauvres ? Que peuvent-ils faire dans des écoles où tout ou presque tout est défi ?

En vérité derrière ces questions se profile un sentiment ambivalent où l’admiration face à la générosité de l’engagement se heurte au scepticisme quant à l’impact de telles interventions.

A ce niveau d’accueil et d’observation superficielle succède un regard plus poussé sur les missionnaires du GREF en service dans les écoles. Alors ce qui émerge, c’est le nouveau type de partenariat établi entre les retraités du GREF et les équipes pédagogiques en place. La relation horizontale faite de reconnaissance, de respect mutuel et de confiance se démarque du rapport vertical de l’assistance technique traditionnelle où se mêle pouvoir financier, politique et expert. Les conditions de vie modeste choisies par les missionnaires du GREF dans les quartiers populaires ont certes facilité l’écoute et l’échange y compris sur le niveau culturel. Loin de toute velléité de substitution, l’appui donné par le GREF aux acteurs des écoles se veut un accompagnement de leurs projets et de leurs activités, accompagnement fait d’échanges sur les méthodologies pédagogiques, les procédures organisationnelles et les supports didactiques. La mutualisation des savoirs et des savoir-faire s’ancre dans les besoins exprimés par le terrain, enrichit les visions et instrumente les actions.

Parmi les changements qui s’opèrent à travers ces interactions, on peut noter la promotion des échanges entre pairs qui constitue de véritables équipes pédagogiques d’école au lieu du « chacun pour soi » où chaque enseignant ne s’occupe que de sa classe ; l’émergence de projets pédagogiques qui fédèrent les énergies autour de l’innovation ; le renforcement des capacités de fabrication de supports didactiques et auto-didactiques, notamment à travers l’imprimerie, et surtout, l’adoption d’approches pédagogiques nouvelles qui placent l’élève au centre de l’apprentissage. Les écoles appuyées par le GREF se distinguent par leur engagement dans la créativité et dans l’implantation d’une culture de qualité. Au-delà de l’amélioration des apprentissages fondamentaux, la philosophie et l’efficacité des interventions du GREF ont mis en évidence l’importance des dimensions éducatives liées à la santé, l’hygiène, l’environnement…

A travers toute cette exemplarité de solidarité se jouent la prise de confiance et de responsabilité dans le développement personnel, la nécessaire participation dans l’œuvre collective et la formation de l’esprit critique. C’est ici que réside aussi le creuset de la citoyenneté démocratique. La promotion de nouvelles méthodes pédagogiques place les élèves en situation d’auto-construction des savoirs et d’auto-formation. Elles postulent leur responsabilisation et les engagent dans des processus individuels et collectifs de résolution de problèmes où ils transforment leurs structures cognitives et acquièrent des valeurs humaines transcendant la nature et la culture comme celles que demande la citoyenneté : Etat de droit et démocratie, respect et défense des droits humains, promotion de l’exigence républicaine, participation à la construction de la cité…

Pour que de tels changements s’opèrent au niveau des élèves, il a fallu que les enseignants modifient la relation pédagogique donc leur statut et leur rôle dans la classe à travers le passage d’un paradigme directif à un paradigme participatif où, globalement, l’école devient une cité en miniature. L’approche expérientielle du soutien pédagogique donné par le GREF assure impact durable et significatif.

A cet égard, l’invention du GREF n’a pas été sans effet de tâche huile sur la création et l’expansion de mouvements pédagogiques d’enseignants dévoués à l’innovation comme il en existe au Sénégal et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest. Si à leur tour, les écoles, grâce aux comportements véhiculés par les enseignants et les élèves, deviennent les vecteurs des valeurs de citoyenneté et de solidarité dans leurs environnements communautaires et du système, il sera légitime que l’histoire reconnaisse l’exemplarité de l’action du GREF dans les évolutions et transformations sociales et politiques accomplies.

Article paru dans GREF infos N°2 sous la signature de Mamadou N’doye

JPEG - 5.1 ko
Mamadou N’Doye

Mamadou N’doye a été Secrétaire Général du Syndicat Unique des Enseignants du Sénégal (UDEN), Rapporteur du Comité National Sénégalais sur la Réforme de l’Education et de la Formation auprès du Comité de « Politique Générale », Vice-Président (Responsable pour la région de l’Afrique) de la Fédération Internationale des Syndicats de l’Enseignement (FISE).

Ministre de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Ministre de l’Education de base et des langues nationales, Co-ordinateur du programme spécial des Nations Unies pour l’Afrique (Section Education) auprès de la Banque Mondiale.

Il a participé à de nombreuses publications sur l’Education et les cultures africaines.

Il est depuis 2001, Secrétaire Exécutif de l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique - ADEA (UNESCO/IIEP).

Il est aussi président du REPTA (le Réseau pour l’Education pour Tous en Afrique)


Partager cet article :




Haut de page
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0